Passer le menu

Henri IV - le règne interrompu

La huitième guerre (1585-1598)

Soumis à une pression constante des Guise et de leurs alliés, Henri III cède et promulgue, le 7 juillet 1585, le traité de Nemours. Ce traité détruit l’édifice de la paix patiemment bâti par les édits de pacification et renie la politique de tolérance civile. L’exercice de la religion prétendue réformée est interdit et ses fidèles doivent abjurer ou s’exiler dans les six mois. Cette réaction catholique fut par ailleurs complétée par la bulle papale du 9 septembre 1585 qui excommuniait Henri de Navarre et le prince de Condé et les privait de leur droit à la succession au trône de France.

Dans ce contexte Henri de Navarre annonce la reprise des hostilités dans sa déclaration du 30 novembre 1585. Cette huitième guerre voit l’affirmation simultanée de ses talents militaires – puisque le 20 octobre 1587 il écrase l’armée royale de Joyeuse à Coutras – et de ceux du duc de Guise, qui remporte deux batailles contre des mercenaires associés aux huguenots (à Vimory le 26 octobre et à Auneau le 24 novembre). La popularité acquise par ce dernier auprès des catholiques zélés lui permet d’imposer ses volontés. Il est alors porté par la ferveur et la violence de la ligue parisienne qui, lors de la journée des Barricades le 12 mai 1588, oblige Henri III à fuir à Chartres. Le 15 juillet 1588, le roi signe un édit d’Union, promettant d’extirper l’hérésie du royaume. De nouveaux états généraux, réunis à Blois, obligent le roi à reconnaître l’édit d’Union comme loi fondamentale et irrévocable du royaume. Henri III est progressivement persuadé que seule une élimination physique des Guise lui permettrait de se libérer de leur emprise. Les 25 et 26 décembre 1588, Henri III ordonne aux Quarante-Cinq d’assassiner successivement le duc de Guise et son frère le cardinal de Lorraine. Cette exécution mène à une radicalisation de la Ligue parisienne qui culmine avec l’assassinat d’ Henri III par le moine Jacques Clément le 1er août 1589.

Lorsqu’Henri de Navarre accède au trône, il hérite d’un royaume déchiré dont la majorité des sujets se méfie ou rejette ce roi « hérétique ». Les pires excès ont lieu à Paris où les ligueurs reconnaissent le cardinal de Bourbon, comme roi « Charles X » et où, le 15 novembre 1591, ils pendent le premier président Brisson, le conseiller au parlement Claude Larcher et le conseiller au Châtelet Jean Tardif, assimilés à des Politiques. La réaction de la ligue nobiliaire, effrayée par ces extrémités, ne permet cependant pas à Henri IV de pacifier le royaume dans l’immédiat. Celui-ci, malgré son abjuration de 1593, son sacre en 1594 et l’absolution délivrée par le pape en 1595, doit s’atteler à la conquête et à la pacification du royaume qui ne débouchera qu’en 1598, avec la signature de l’ édit de Nantes.

Médias associés à cette fiche

Titre du média : Portrait du pape Sixte Quint

Portrait du pape Sixte Quint
© Musée national du château de Pau, Jean-Yves Chermeux
Légende :
Portrait du pape Sixte Quint, peinture par Filippo Bellini. Musée national du château de Pau, P. 2008.16.1

Titre du média : Bataille de Coutras

Scènes de la bataille de Coutras, 20 octobre 1587
© RMN / René-Gabriel Ojéda
Légende :
Bataille de Coutras (20 octobre 1587), gravure par Frans Hogenberg, XVIe s. Musée national du château de Pau, P64-19-2

Titre du média : Le souper d'Henri IV après la bataille de Coutras

Le souper d'Henri IV après la bataille de Coutras
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Légende :
Le souper d'Henri IV après la bataille de Coutras, dessin par Jean Démosthène Dugourc, vers 1775. Musée national du château de Pau, P. 2006.11.1

Titre du média : La clémence d'Henri de Navarre après la bataille de Coutras

Clémence d'Henri de Navarre après la bataille de Coutras
© RMN / René-Gabriel Ojéda
Légende :
La clémence d'Henri de Navarre après la bataille de Coutras, école florentine, dessin, 1er quart du XVIIe s. Musée national du château de Pau, Inv. P2006-3-1 Pau

Titre du média : Assassinat du duc de Guise et de son frère

Assassinat du duc de Guise et de son frère à Blois en 1588
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Légende :
Assassinat du duc de Guise et de son frère, le cardinal, à Blois (23 décembre 1588), gravure par Frans Hogenberg, fin XVIe s. Musée national du château de Pau, Inv. P. 55-35-26.

Titre du média : Assassinat d’Henri III par Jacques Clément

Assassinat d’Henri III par Jacques Clément
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Légende :
Assassinat d’Henri III par Jacques Clément, 2 août 1589. Henri III confirme Henri de Navarre comme son héritier. Exécution de Jacques Clément, gravure par Frans Hogenberg, fin XVIe s. Musée national du château de Pau, P 67.44.2

Titre du média : Le départ du roi de Navarre du Bourg de Saint-Cloud

Gravure satirique sur le roi de Navarre
© BnF
Commentaire :
Il s’agit d’une charge de la Ligue glorifiant le régicide commis par Jacques Clément et contestant les prétentions du roi de Navarre à être roi de France.
Légende :
Le départ du roi de Navarre du Bourg de Saint-Cloud, gravure sur bois par Nicolas Prévost, fin XVIe s. Département des estampes et de la photographie de la BnF, Inv. Qb 1589

Titre du média : Exécution du président Brisson

Pendaison du président Brisson par les ligueurs
© RMN / René-Gabriel Ojéda
Légende :
Exécution du président Brisson, 15 novembre 1591, gravure par Frans Hogenberg, XVIe s. Musée national du château de Pau

Titre du média : Remise des clefs de Verneuil à Henri IV

Remise des clefs de Verneuil à Henri IV, 25 mars 1594
© Mairie de Verneuil-sur-Avre
Légende :
Remise des clefs de Verneuil à Henri IV (25 mars 1594), école française, huile sur toile, XVIIIe s.
Bienvenue sur le site Henri 4
/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

/3/ Vous pouvez consulter la version mobile du site.
Version accessible