Passer le menu

Henri IV - le règne interrompu

Le choc de l’assassinat ou le roi transfiguré

L’assassinat du roi le 14 mai 1610 intervient alors que l’image d’Henri est ternie par ses préparatifs de guerre contre des puissances catholiques, l’augmentation des impôts et ses dérives passionnelles. Pourtant, le choc provoqué par le geste de Ravaillac vient paradoxalement libérer Henri IV de son impopularité. Comme le note Jean-Pierre Babelon, une véritable transfiguration s’opère alors. Elle assure la pérennité du souvenir, comme si le roi naissait une seconde fois. La douleur, la peur de l’inconnu poussent les Français à réviser leur jugement, se remémorant soudain les qualités du grand roi.

Tous les poèmes, harangues et discours écrits immédiatement après l’assassinat sont imprégnés de la volonté d’honorer le souverain vertueux. Tous, comme les Vers sur le Trespas de Henry Le Grand (publiés en 1611), insistent sur la douleur, l’œuvre et surtout la dimension héroïque d’Henri IV, « ce grand et puissant Roi, à qui les dieux amis avaient, de l’Univers, l’Empire un jour promis […] ».
[…] ». Catherine de Parthenay, poétesse et dramaturge calviniste, déplore la mort d’un roi qu’elle a pourtant critiqué au moment de l’abjuration : « Hélas ! Puisqu’il est vrai qu'il a cessé de vivre / Ce prince glorieux, l'amour de ses sujets / Que rien n'arrête au moins le cours de nos regrets /  Ou vivons pour le plaindre, ou mourons pour le suivre ».

Les oraisons funèbres prononcées dans les églises et les temples à l’occasion des funérailles, et jusqu’à l’anniversaire de l’assassinat en 1611, sont aussi l’occasion de dresser le panégyrique d’Henri IV, nouveau Christ sacrifié, nouveau David, successeur des rois bibliques mais aussi héros de batailles, chevalier et roi Très Chrétien. « En perdant un Roy, nous gagnons un Saint comme nous l’espérons » écrit le Père Binet dans l’une d’elles. Ces oraisons sont le creuset dans lequel se fondent la légende et le mythe, perpétuant pour les générations suivantes l’image d’un souverain héroïque et pacificateur.

Médias associés à cette fiche

Titre du média : Vers sur le Trépas de Henry le Grand

Vers sur le Trépas de Henry le Grand
© Archives départementales de la Loire
Légende :
Vers sur le Trépas de Henry le Grand, 1611

Titre du média : Le Pourtraict du défunct Roy Henri IIII sur son lit de deuil

Portrait d'Henri IV sur son lit de deuil
© Musée national du château de Pau / Jean-Yves Chermeux
Légende :
Le Pourtraict du défunct Roy Henri IIII du nom, Roy de France sur son lit de deuil, gravure, 1610. Musée national du château de Pau, P.64-5-2

Titre du média : La France en deuil (frontispice)

Allégorie représentant la Navarre au chevet du roi mort
© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
Légende :
La France en deuil (frontispice), P. de Lostal, La Navarre en deuil, Rouen, 1611, cat. n° 68, AD des Pyrénées-Atlantiques, U. 3005/2R
Bienvenue sur le site Henri 4
/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

/3/ Vous pouvez consulter la version mobile du site.
Version accessible